101 workshops !

Le mois passé nous avons atteint le nombre de 100 ateliers réalisés avec nos clients. 

Au départ, il y a 3 ans, nous avions d’abord proposé la formule d’ateliers en « standalone » : en 3 séances de travail de groupe, nous pouvons tisser une stratégie digitale, prototyper un app ou un site web. Aujourd’hui c’est devenu un indispensable de notre méthodologie de travail. Nous avons formé l’équipe, nous nous sommes équipés en matériel et avons même développé le nôtre pour, au final, progressivement intégrer ces ateliers aux différentes étapes de production de l’ensemble de nos projets.

Ces ateliers ont été conçus dans une approche méthodologique universelle : quelque soit la taille de l’organisation (des startups aux ONG internationales) et le niveau de maturité dans la réflexion stratégique, la magie opère : les langues se délient, les gens s’expriment, collaborent, se challengent entre eux. Nous sommes étonnés d’arbitrer régulièrement des débats afin de s’assurer que tout le monde puisse s’exprimer et soit entendu. Car c’est le premier effet kiss-cool des ateliers : l’inévitable « mise au vert » d’une équipe qui se libère des chaînes des habitudes professionnelles quotidiennes.

Un constat s’est rapidement imposé : la grande importance de la dimension empathique dans l’implication des intervenants durant les séances. Il y a bien entendu un aspect ludique qui permet l’adhésion à la méthode mais cela va bien au delà. Mêmes les intervenants les plus timides finissent par “théatraliser” leur présentation.

Le 2e effet, c’est la rapidité d’intervention : à l’issue des séance d’ateliers, un plan d’action est élaboré avec des propositions concrètes de mise en place : un cahier des charges, des prototypes, un sitemap, une architecture d’information, un « tone of voice » pour le storytelling, un planning, des tâches sur une vue Kanban, des outils ou des technologies à privilégier…

5 types d’ateliers pour répondre à la multiplicités des besoins

Concevoir implique de comprendre et de proposer. Comprendre une problématique, des besoins, proposer des stratégies et des solutions pour assurer que besoins et offres se rencontrent. Qu’il s’agisse de définir les cibles, de préciser leurs besoins, de réfléchir à des solutions techniques, de prototyper sur papier ou directement dans le browser, de questionner la légalité des processus et services mis en place nous avons développé des méthodologies pour circonscrire la complexité et obtenir des résultats. 

Les détails de nos ateliers sont disponibles sur notre site web.

Témoignages

La méthodologie utilisée par Spade lors de ces ateliers est créative, elle permet un véritable échange entre notre équipe de communication et l’agence. En partant du contexte qui est le nôtre, nous avons pu travailler sur nos besoins propres tout en tenant compte de nos ressources financières et humaines disponibles.

Olivier Detournaij – Iles de Paix

La phase de prototypage fut un bonne étape pour affiner nos intentions, fédérer tous les acteurs autour d’une vue concrète du projet et pour soutenir le développement.

Valérie Brabant – Infrabel

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*