Comment Partager L’Amour Pour Votre Contenu?

Produire du contenu pour votre site web est une tâche difficile, trop souvent sous-estimée. Et même pour ceux qui arrivent à produire un contenu régulier, soit par eux-mêmes, soit en faisant appel à des partenaires, ils ne sont jamais qu’à la moitié de la traversée de la rivière.

L’objectif final d’une entreprise est de produire une interaction avec un prospect ou un client. Il vous faut donc trouver un lecteur qui deviendra peut-être un prospect.

Dans le quotidien de l’agence, nous observons souvent les éditeurs de nos clients s’arrêter au milieu du gué. Ils publient leur contenu sur le site. Et puis … plus rien en le laissant vivre sa vie. Espérant que Google viendra l’indexer et lui amener quelques lecteurs enthousiastes et que ceux-ci relaieront la bonne parole.

Pourtant l’étape suivant la publication d’un contenu est de savoir comment lui assurer une visibilité ou même mieux une certaine popularité.

Un site sans visiteur n’a pas d’intérêt. Cela tombe sous le sens. Pourtant nous constatons régulièrement des entreprises petites et grandes qui sont incapables d’assurer une visibilité cohérente à leurs contenus.

Les moteurs de recherches comme Google et les réseaux sociaux aiment les contenus populaires. Cette popularité est évaluée suivant les contextes par différents critères comme les likes ou les shares sur facebook ou les tweets ou encore le nombre de liens externes générés depuis des blogs, des forums ou d’autres sites web.

Donc pour recevoir de l’amour de votre moteur principal (traduisez un afflux de visiteurs), et de l’amour des réseaux sociaux, il est important d’assurer une popularité à vos contenus. Vous devez être capable de gérer un partage et une diffusion de cet amour vers les autres (au moins dans les endroits où ils pourront le partager). Donnez, donnez …

Mais comment faire quand vos ressources (temps, financières et humaines) sont limitées ? La solution s’appelle :

Automatiser vos processus :

L’idée de l’automatisation est de pouvoir synchroniser des flux de publication entre vos différents profils sociaux.

La procédure fonctionnerait comme ceci : une nouvelle est publiée sur votre site, elle déclenche un tweet. Le tweet va activer la création d’un bookmark delicious. Un billet tumblr viendra lier votre bookmark. Un autre processus partirait vers facebook avec une cascade d’autres enchaînements.

Oui, mais deux questions surgissent instantanément à votre esprit

  • Comment automatiser ces actions ?
  • Automatiser quoi ?

Avant de répondre à ces deux questions, deux considérations générales très importantes :

(1) pas de discussion éthique sur le Bien ou le Mal de l’automatisation :

Nous ne rentrerons pas dans une discussion sur l’éthique de l’automatisation, car même sans vous en rendre compte, vous activez déjà des processus automatiques. Par exemple en publiant du contenu sur votre CMS, il est fort probable que ce dernier déclenche pour vous, de façon transparente, une série d’actions. Par exemple pinguer (appeler) un moteur de recherche pour le prévenir d’un nouveau contenu. (Note : Si votre CMS ne gère pas ce genre de processus, essayez de voir comment vous pouvez les activer ou appelez-nous pour en discuter). Si votre publication appelle déjà plus de 100 moteurs/services qui republient déjà tout ou partie de vos contenus, à l’insu de votre plein gré, où placez-vous votre barre éthique ? Vous pourriez déjà être un pollueur du web malgré vous à pousser vos flux RSS dans d’obscurs recoins 😉

L’objectif n’est pas de devenir un pollueur ou un spammeur, mais bien de pouvoir activer normalement des leviers simples pour atteindre vos lecteurs sur les espaces où ils passent une grande partie de leur temps.

(2) Gardez à l’esprit de générer une activité normale

Les moteurs de recherches sont capables de comprendre le rythme de l’activité générée autour de votre site web. Il est donc primordial de comprendre qu’une activité intense pendant une courte période est quelque chose d’anormal.

Autrement dit, si vous démarrez une automatisation de processus pour vous simplifier différentes tâches, vous devez l’envisager sur la durée dans un rythme régulier.

L’automatisation il faut la voir comme l’alcool. En boire est souvent agréable. Il est souvent un acte de partage ou de socialisation. Il aide à partager « l’amour » ou l’enthousiasme pendant une fête entre amis. Et tout le monde sait qu’en boire trop et/ou souvent peut vous apporter de graves ennuis de santé voir de créer des accidents en blessant des personnes autour de vous.

Les dérives des excès de l’automatisation peuvent donc vous apporter des ennuis sérieux. Un des exemples que vous lirez sur tous les forums de référencement et les blogs de certains experts, peut-être une pénalisation ou une rétro-gradation de vos classements sur un moteur de recherche. Google a réalisé plusieurs mises à jour de son index qui portent des noms d’animaux dont le but de pénaliser les manipulations trop fortes de popularité.

Il faut utiliser ces processus automatisés à bon escient et rester conscient des risques des excès potentiels.

Une dernière chose à garder à l’esprit : quoi que vous fassiez (si vous trichez avec les règles qu’il énumère), un moteur de recherche comme Google est capable de le comprendre et d’évaluer ce qui se passe. Il ne prendra pas forcément une décision systématique, mais il vous rattrapera bien un jour ou l’autre. Il est souvent pénible voire parfois impossible de défaire certaines actions pour sortir de ses fourches caudines.

Vous voilà prévenu : faites attention à vos excès d’automatisation !

Comment automatiser quand on n’est pas informaticien ?

Il existe plusieurs approches, mais aujourd’hui j’en aborderai essentiellement deux :

  1. Étendre les capacités de votre gestionnaire de contenu
  2. Utiliser des services en ligne externes

Étendre votre CMS

Il existe certainement des plugins pour votre CMS favori qui peuvent créer des interactions automatiques vers les réseaux sociaux et d’autres services comme les signets sociaux (bookmarks).

En cherchant sur les places de marchés qui accompagnent votre application de gestion de contenu, vous trouverez certainement des extensions qui vous conviendront.

Pour vous donner un exemple, pour la plateforme WordPress, vous avez WPGoSocial qui est un plugin payant qui peut s’interfacer sur tous vos profils de réseaux sociaux, de digg-like, de bookmarking sociaux, … Il a été conçu par 2 experts qui savent plutôt de quoi ils parlent.

Le plugin fonctionne sur un rythme asymétrique lié au trafic de vos visiteurs. À chaque fois que vous obtenez un visiteur, une publication est déclenchée vers un de vos profils. Ce mécanisme vous permet de réguler la distribution de votre contenu.

Il offre d’autres avantages dont nous parlerons sans doute une autre fois.

Utiliser le relais de services externes

De nombreux services proposent de relayer votre contenu vers d’autres plateformes.

Historiquement le flux RSS a été le premier canal utilisé pour distribuer du contenu. En créant un profil sur un agrégateur RSS public, il créera pour vous de nouvelles pages web qui renverront un lien vers chacune de vos publications.

Avec un peu d’imagination, vous pouvez faire travailler une cinquantaine de services. Un des soucis principaux sera la duplication de votre contenu (le même titre, le même résumé d’introduction) publié sur plus de 50 endroits n’aura aucun intérêt pour un moteur de recherche. La valeur des liens générés sera utile, mais parfois de faible impact si vous êtes dans un univers concurrentiel.

Certains services comme FriendFeed permettent de synchroniser des publications automatisées vers d’autres services comme Facebook ou Twitter. À chaque nouvelle reçue de votre site, il la republie automatiquement vers votre compte Twitter.

IFTTT ou l’automatisation à la portée de ma mère

Depuis le début de l’année, un service vous permet d’interconnecter vos comptes entre eux. Plus de +52 services sont disponibles pour déployer votre créativité.

Le principe de « If This Then That » (Si Ceci Alors Cela) est de pouvoir détecter une activité sur un service et de déclencher une interaction sur un autre service.

Vous pouvez l’utiliser comme outil de veille : s’il se passe xxx sur FB alors m’envoyer un email.

Mais dans le cadre de notre article, vous pouvez automatiser la distribution de liens depuis votre site vers ces +52 services.  Le potentiel est donc lié à votre imagination, car vous n’êtes pas obligé de suivre un chemin fixe pour toutes vos actions.

Si vous avez plusieurs collègues, vous pouvez faire travailler l’équipe et créer des processus de relais encore plus complexes.

Une rapide présentation sur la création d’agents IFTTT

Et vous, quels services utilisez-vous pour faire connaître vos contenus ?

Si vous êtes un adepte de ce genre d’automatisation, avez-vous des astuces à nous partager ?


Also published on Medium.

1 commentaire sur “Comment Partager L’Amour Pour Votre Contenu?

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces tags et attributs HTML: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*