Retranscription textuelle de la vidéo "Quel CMS choisir en 2016 ?"

Benoît : Bonjour !

Denis : Bonjour Benoît

B : Salut Denis

D : Alors tu voulais me voir

B : Oui, j'aimerais qu'on parle CMS : Content Management System

D : Je suis enthousiaste

B : Oui mais quand même en c'est important de savoir quel CMS choisir Tu as bien quelques trucs et astuces à me communiquer pour bien choisir mon CMS ?

D : On irait pas manger une frite d'abord ?

B : Oui, allez d'accord.

D : Allez, on y va !

B : Ecoute, le premier critère que j'ai sélectionné c'est le multilinguisme Ici en Belgique finalement on est souvent confronté à ce besoin d'avoir des sites multilingues Français, néerlandais voire anglais, allemand, etc. Il me semble que c'est un critère relativement important dans le choix de son CMS

D : Tu as tout à fait raison c'est quand même mieux de n'avoir qu'un seul site Pour éventuellement gérer toutes les instances linguistiques ou les marchés linguistiques qu'on veut adresser la dimension multilingue d'un CMS peut être un argument de choix puisque avec internet on peut toucher tous les marchés dans le monde et donc toutes les langues

B : Et comment ce que ça fonctionne finalement ? Quelles sont les façons dont les CMS aujourd'hui gère le multilinguisme ? D : Il y a ceux qui d'abord ne le gère pas du tout, qui sont unilingues dont il faut dupliquer les sites pour avoir d'autres langues ce sont les CMS les plus archaïques Sinon soit ils ont une gestion native du multilinguisme donc il est possible d'éditer tous les contenus dans n'importe quelle langue éventuellement d'étendre la couverture linguistique en ajoutant des fichiers de dictionnaires de langue pour les menus pour les micro-copy, les petits textes qu'on trouve partout pour s'authentifier, pour chercher, toutes ces fonctions de base et à la dernière option c'est en fait un CMS dont le multilinguisme est dépendant de plugins on étend la fonctionnalité du CMS qui, au départ, est unilingue en ajoutant l'un ou l'autre plugin qui permet alors de traduire ou de faire traduire les articles, les menus par... d'autres personnes ou le faire online.

B : Il y a une notion que certains CMS ont intégrés qui s'appelle le "Long Term Support " Qu'est-ce que c'est ? D : le "Long Term Support " c'est la garantie que le CMS que tu as choisi a derrière lui une équipe qui le maintient et s'engage à résoudre les problèmes de sécurité ou les bugs majeurs c'est un concept qui est hérité de l'univers du développement logiciel classique principalement operating systems C'est un gage de longévité quand on choisit un CMS En fonction de la durée de ce support qui peut être de mois, mois voire plus On est sûr que On ne sera pas en rade avec un CMS qui peut se retrouver vérolé par des hackers Derrière il y a un développeur qui s'est engagée à apporter des correctifs pour la durée annoncée

B : Un autre élément auquel je pense c'est la qualité de l'interface pour l'éditeur, celui qui va gérer le contenu de son site internet

D : Le premier utilisateur d'un CMS c'est quand même l'éditeur, celui qui utilise le CMS pour gérer son contenu C'est son confort d'usage qui peut être important c'est aussi la capacité à poster ou à éditer son contenu dans différentes situations

B : Sur son mobile, sur sa tablet,...

D : Exactement! Là évidemment tous les CMS ne sont pas égaux devant le design responsive, devant l'adaptabilité aux mobiles Les meilleurs, les plus récents permettent l'édition depuis toute plateforme et respectent quelques standards qui éventuellement s'approchent des outils d'édition type traitement de texte mais là c'est bien souvent une question de goût personnel mais c'est à prendre en compte parce que si on est au sein d'une équipe et que les gens qui doivent utiliser le cms se braquent au moment de la mise en ligne On ne sera pas vraiment sûr que le contenu sera mis à jour à heure et à temps.

B : Quand on a installe un CMS Tu as des fonctionnalités natives mais tu peux aussi ajouter d'autres fonctionnalités à ton CMS et je pense que ça aussi c'est quelque chose qui différencie fortement un CMS d'un autre, c'est-à-dire que nativement tous ne sont pas équipés de la même manière et tous ne s'équipent pas non plus de la même manière par la suite

D : Non. Le but d'un CMS c'est de pouvoir gérer du texte éventuellement des fichiers et de les ordonner d'une certaine manière dans des "channels", dans des rubriques, ... On appelle cela comme on veut. et ça c'est la fonction première d'un CMS. après si un cms doit pouvoir gérer des formulaires, doit pouvoir poster sur les réseaux sociaux ...

B : Gérer des utilisateurs

D : Par exemple Un système d'authentification, ... La plupart des concepteurs de cms ont développé une bibliothèque de modules complémentaires, de plugins qui permettent d'étendre les fonctionnalités de base du cms Il y en a qui sont plus ou moins riches, fournis C'est un petit peu fonction de leur succès. Ca peut parfois amener un cms à pouvoir faire tout et n'importe quoi Il y a de nouveau un choix à opérer entre les objectifs initiaux, les besoins, et l'offre en terme de plugins et de modules complémentaires du CMS envisagé.

B : Alors, un autre élément : on est rarement dans une situation où on redémarre "from scratch" (de rien) On est donc souvent confronté à une situation où il ya un historique qui est là, un site existe, des contenus qu'on souhaite récupérer... Comment est-ce qu'on gère cela ? Parce que finalement le choix du cms peut aussi se faire en fonction de ces critères-là : est-ce que mon nouveau cms va pouvoir gérer l'import de mes données ?

D : Belle question ! Prends une frite ! La gestion des imports, la gestion... de l'existant Il est d'abord souvent fonction de l'export qu'on peut faire de l'ancien système qu'on utilisait Mais on va devoir trouver nécessairement un format d'échange entre les deux systèmes Alors ces formats ils peuvent être aussi simple que les fichiers texte mais ça c'est un peu galère parce que Il n'y a pas de structure. Puis on rentre effectivement dans l'univers des fichiers structurés : XML, JSON, CSV... Et là, de nouveau, la question qui se pose c'est Le CMS que j'envisage d'utiliser est-il apte à récupérer les données formatées d'une certaine manière par le système que j'utilisais jusqu'alors Ou bien vais-je devoir en passer par des règles de réécriture, de transfert, de transcodage de contenus. Ca peut parfois être complexe

B : C'est compliqué !

D : Ca prend du temps, ca coute de l'argent... C'est bien souvent un coût qu'on envisage que peu ou mal dans un projet. C'est pourtant la meilleure manière d'assurer la transition d'un existant vers un futur sans perte de données.

B : On associe de plus en plus souvent maintenant les CMS avec le principe des frameworks

D : Tu veux que je t'explique ce que c'est un framework ou quoi ?

B : A moi ? A la caméra !

D : Allez je parle à la caméra La plupart des CMS font des choses simples Ils servent juste à éditer du texte et des fichiers Certains porteurs de projet web veulent augmenter les fonctionnalités de leur "web app", de leur système d'information, de leur intranet... Ils ont besoin d'étendre ce que propose le CMS nativement pour faire des choses qui n'étaient pas pensées avant Il y a deux manières de le faire : soit on développe en utilisant le code du CMS, on rajoute des choses extérieures On code cela un peu à sa sauce comme on veut mais on est confronté à des difficultés si on veut faire rentrer un nouveau développeur, si on a un problème avec son équipe de développement et qu'on veut externaliser la maintenance de son outil.

B : Et puis si le CMS fait des mises à jour aussi

D : Oui ca peut être un risque aussi. On peut s'éloigner du coeur et du noyau du CMS Alors que si on a un CMS qui est acoquiné avec avec un framework ou qui a pris le parti de lui-même devenir un framework, on a un ensemble de règles et de standards à respecter pour assurer que les développements n'interfèrent pas avec le coeur du CMS, respecte les règles de syntaxe et de structure envisagé dans le framework et donc sont communes à l'ensemble des développeurs qui utilisent ce framework on s'assure une plus grande facilité d'arrivée de nouveaux développeurs ou de changement d'équipe... On respecte un standard et c'est toujours mieux.

D : C'est bientôt fini ?

B : Oui c'est bientôt fini

D : Je vois qu'il n'y a plus de frites !

B : Le nerf de la guerre : le coût finalement je pense qu'ils ne sont pas tous non plus égaux sur la gratuité ou le coût, il y en a où tu paies une license, il y en d'autres qui sont gratuits Mais les gratuits ne sont pas non plus les moins chers non plus

D : Non, effectivement il y a un modèle freemium bien souvent derrière le CMS gratuits La gratuité, l'aspect open-source sont quelque part des produits d'appel On se dit "tiens ca ne va rien me couter" Dans les faits, il y a quand même toujours des coûts cachés Il faut configurer, personnaliser et puis il y a bon nombre de plugins de CMS qui sont payants. Et c'est une bonne chose car cela assure aux développeurs qui les maintiennent un revenu Et cela fait bien souvent économiser du temps et de l'argent en développement Payer € de license pour un plugin qui mettrait une semaine à être développé c'est relativement bon marché

B : Dis, maintenant, que tu as bouffé toutes les frites tu peux peut-être nous dire quel est le meilleur CMS du monde ?

D : Merde plus de batterie, ca va couper ! En fait il n'y a pas de meilleur CMS Il y a un meilleur CMS pour un projet donné Chaque projet a ses spécificités C'est un petit peu ce dont on a discuté Un petit projet a besoin d'un petit CMS Pas trop cher à mettre en oeuvre, pas compliqué à maintenir Un projet plus important ou porté par un commanditaire qui a besoin d'être rassuré sur le fait qu'il y a derrière une entreprise commerciale qui maintient ce CMS ce sont des arbitrages qui ne peuvent être fait que dans le cas d'un projet bien précis Il ya des CMS anciens auxquels sont liés des communautés qui les défendent bec et ongle Il y a vraiment pléthode de CMS, je crois que le mieux c'est de s'en référer à une grille d'analyse, d'objectiver la réalité de son projet face à cette grille d'analyse Et de prendre une décision objective en fonction de la réalité qui aura été observée Désolé, pas de classement, pas de number number , number à donner Et c'est tant mieux !

B : Merci Denis !

D : Merci à vous de nous avoir regardé.